Elle avait les yeux verts

Elle avait les yeux verts

Arnost Lustig

Galaade Edition

  • par (Libraire)
    17 septembre 2012

    Elle avait les yeux verts

    Hanka est jeune fille juive de 15 ans, de beaux yeux verts illuminent son visage au teint clair. Le malheur s'abat sur elle, sa famille se fait exterminer à Auschwitz et elle se résigne à endurer la même sentence. Pour survivre elle est prête à tout et notamment faire croire aux nazis qu'elle est de sang aryen. Elle intègre une maison close réservés aux militaires située à quelques mètres des camps. Pendant vingt et un jours, elle devient, Fine, la plus jeune prostituée du 232 Est. Elle survit à ceux qui ont détruit sa vie, en leur laissant ce qui lui reste, son corps. Arnošt Lustig signe le portrait d'une femme choisissant la vie face au désespoir, l'instinct de survie est décrit sans concession. Une histoire remarquable et poignante.


  • "Tout ce que j’ai appris d’important sur l’homme, je l’ai appris dans la guerre. La guerre ôte à l’homme la chemise et les vêtements de la convention, de la morale, des habitudes et des règles et elle le confronte avec des situations inattendues où il doit décider, parfois dans une seconde, ce qui est bon ou mauvais, juste ou injuste". L’homme qui s’exprime ainsi, sans concession ni état d’âme, s’appelle Arnošt Lustig. Il est tchèque. Il a 84 ans. Il est écrivain, lauréat du prix Franz Kafka, du Jewish National Book Award et du Man Booker Prize. Connu dans le monde entier, il n’était pas encore traduit en français jusqu’à maintenant.

    Dans son ouvrage "Elle avait les yeux verts", l'auteur raconte l'histoire captivante de Hanka Kaudersova, 15 ans, dont la famille vient de périr à Auschwitz-Birkenau. La jeune fille juive se résigne à subir le même sort que ses proches sur une rampe de tri... Mais elle décide de survivre : elle se fait passer pour une Aryenne et intègre un bordel militaire de campagne, à quelques kilomètres des camps. Elle devient alors "Fine", la plus jeune prostituée du 232 Est. Une putain que les soldats vont surnommer "Z'yeux verts". Le livre retrace son histoire, ce qu'une jeune fille de 15 ans peut subir en 21 jours et ce qu'en fait ensuite, ou non, la mémoire ou l'oubli. La jeune héroïne connaît plus que sa part d'épreuves mais elle survit grâce à son corps, en puisant dans ses dernières réserves pour se dépasser elle-même.

    Une plongée au cœur d'un destin unique, porté par une écriture limpide et sans concession. Une magnifique histoire de survie et de rédemption où la jeune héroïne ne peut pardonner l'impardonnable ni oublier l'inoubliable.