Sous les décombres

Sous les décombres

Mechtild Borrmann

Le Masque

  • par (Libraire)
    1 juin 2019

    En 1947, dans les ruines du Hambourg de l'après-guerre, les conditions de subsistance sont terribles. Hanno Dietz, âgé de 14 ans, fouille les décombres à la recherche de ce qu'il pourrait revendre au marché noir. C'est là qu'il trouve le corps gelé d'une femme, nue. Lorsque Hanno ressort dans la rue, sa sœur Wiebke, qui gardait la charrette à bras, tient par la main un petit garçon mutique et frigorifié. Ils n'ont d'autre choix que de prendre l'enfant avec eux, mais Hanno tait sa macabre découverte.
    Comme elle s'est appliquée à le faire dans ses précédents romans, dont "Le Violoniste" et "L'Envers de l'espoir", tous deux salués par une critique unanime, l'auteure allemande, Mechtild Borrmann, jongle une fois encore entre le passé et le présent. Grâce à son grand talent de romancière, elle nous parle avec profondeur et justesse de ces générations d'enfants qui, devenus adultes, sont amenés à percer parfois de lourds secrets de famille, à raviver les traumatismes engendrés par la guerre.
    Auteure coup de cœur !


  • 17 mars 2019

    **" Sous les décombres " de Mechtild Borrmann est le coup de cœur de
    la libraire Tome 7 à Paris dans [le quoi lire ? #59
    e](https://www.onlalu.com/2019/02/19/quoi-lire-59-39840)t de la Maison du
    livre à Rodez dans [le quoi lire ? #62](https://www.onlalu.com/2019/03/12
    /quoi-lire-62-selection-libraires-40595)**

    Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u


  • par (Libraire)
    28 février 2019

    Un très bon nouveau roman de Mechtild Borrmann!!

    A chaque roman, c'est un plaisir de retrouver l'écriture et l'ambiance de Mechtild Bormann.
    Trois familles sur deux époques et des secrets de famille qui resurgissent.
    Il n'y a pas à hésiter, laissez vous emporter par la plume de cette auteure allemande!!!


  • 11 février 2019

    Je faisais parti du jury ELLE qui avait primé "Le violoniste", un roman qui m’avait énormément plu. "Sous les décombres" m’a procuré le même sentiment.
    Deux époques, trois familles, des destins qui vont se croiser, des secrets de famille, des personnages forts, durs et sensibles. J’aime beaucoup les romans qui mélangent la petite à la grande histoire, ils témoignent souvent d’un fort devoir de mémoire.
    Celui-ci n’y déroge pas, il aborde habilement les dommages causés par la guerre de 45, des années plus tard, en utilisant les codes d’une enquête policière.
    C’est intelligent, prenant, un excellent moment de lecture.