Générosité

Générosité

Powers, Richard

10-18

  • 9 octobre 2013

    bonheur

    Certes, ce roman est intéressant ; certes, l'idée de départ est originale ;
    certes il est fort bien écrit. Mais voilà, la sauce n'a pas pris.

    Parlons de l'écriture d'abord : travaillée, trop travaillée. Vocabulaire
    précis, trop précis. Mais l'auteur oublie la petite musique du texte
    au profit de l'exactitude. Trop scisellé pour moi.

    L'histoire, ensuite. Bien sûr, on apprend pleins de choses sur
    l'Algérie et les péripéties de cette jeune nation. Mais l'auteur
    est américain, et c'est surtout son pays qui l'intéresse.

    L'idée de départ d'un gêne du bonheur est intéressante, mais
    le développement scientifique m'a paru inutile.

    Bref, un auteur dont je n'avais déjà pas aime la,plume dans
    Le temps ou nous chantions. Ce roman-çi, même si je l'ai
    plus apprécié car lu jusqu'au bout, ne me restera pas en
    mémoire comme un bon roman.

    L'image que je retiendrai :

    Celle du personnage du fils de Candace, jeune garçon fan de
    jeux vidéos, mais également capable de jouer à des jeux de société.

    http://motamots.canalblog.com/archives/2013/10/04/27844710.html