La houle s'en allait au levant
EAN13
9782382840801
ISBN
978-2-38284-080-1
Éditeur
Équateurs
Date de publication
Collection
Littérature
Dimensions
20 x 14 x 1 cm
Poids
200 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

La houle s'en allait au levant

De

Équateurs

Littérature

Offres

Autre version disponible

« Narcotrafic (nous en étions sûrs, et je l'avais payé suffisamment cher) et terrorisme aussi probablement... nous ne savions ce qu'elle tramait. Sa réapparition dix après, alors que nous l'avions crue morte, était incompréhensible. Rien, dans les recherches que nous menions en urgence depuis trois mois, n'avait abouti. Nos convictions demeuraient vaines. Infiltrer son organisation et gagner sa confiance me semblaient être la seule tactique qui nous restait, quels qu'en soient les risques. Je venais de gagner la première étape. Pour la suite, sur la route des Antilles, et peut-être plus loin encore, il me restait à tente ma chance, sans y laisser mon âme ou ma peau. » À Brest, un officier de marine se fait enrôler à bord d'une goélette recherchée par les services de renseignement. De la mer d'Iroise à Amalfi, des Açores aux Caraïbes, de la Nouvelle-Angleterre à la Turquie, d'île en île, il lance la traque d'une terroriste qui renaît de ses cendres après une longue éclipse. Ce roman renouant avec le sillage de l'aventure maritime tresse un captivant double jeu qui conjugue intrigues géopolitiques et blessures du coeur. Après La Liberté du commandement (Equateurs, 2020) le vice-amiral Loïc Finaz, spécialiste de la lutte anti-sous-marine et ancien directeur de l'Ecole de guerre, aborde dans son septième livre le contrepoint poétique et romanesque de sa vie d'officier de marine au long cours.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Loïc Finaz