Décrire la Terre, écrire le Monde, Le livre du bicentenaire de la Société de Géographie
EAN13
9782344049631
ISBN
978-2-344-04963-1
Éditeur
Glénat Livres
Date de publication
Collection
LA SOCIETE DE G
Nombre de pages
272
Dimensions
29,5 x 21,7 x 2,6 cm
Poids
1242 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Décrire la Terre, écrire le Monde

Le livre du bicentenaire de la Société de Géographie

De

Préface de ,

Glénat Livres

La Societe De G

Offres

À quoi sert la Géographie ? 

Fondée le 15 décembre 1821 par 217 personnalités dont beaucoup ont participé à l’expédition d’Égypte de Bonaparte, la Société de Géographie souhaite « concourir aux progrès de la géographie » grâce à des membres très divers qui forment une assemblée de diplomates, marins, militaires, politiques et savants. Parmi eux Gay-Lussac, Cuvier, les frères Champollion, Chateaubriand, Dumont d’Urville, Freycinet, le prince héritier Christian Frédéric du Danemark, et Humboldt, considéré comme l’un des plus grands géographes de tous les temps. Tout au long du XIXe siècle la Société rayonne grâce aux explorations qu’elle organise et subventionne sur tous les continents et sur océans, aux expositions universelles organisées à Paris auxquelles elle contribue et à la réputation de ses présidents comme Ferdinand de Lesseps ou de ses membres tels Jules Verne, Alexandra David-Néel, le Prince Albert Ier de Monaco ou Charcot et André Gide au début du XXe siècle.

Le bilan de la Société raconté dans ces pages par Jacques Gonzales, actuel secrétaire général de l’institution, est extrêmement riche. Elle a participé à la constitution d’une cartographie quasi complète des continents, des mondes sous-marins et souterrains et dispose de collections de documents iconographiques exceptionnels aujourd’hui conservés à la Bibliothèque nationale de France. Près de 300 documents sont ici présentés, témoignages de cette volonté de décrire la Terre et d’écrire le Monde. Grâce à son action de pédagogie et de diffusion de la connaissance, la Société de Géographie, qui fête son bicentenaire en 2021, reste un acteur majeur aujourd’hui encore. En effet, les géographes peuvent éclairer de leur savoir les débats sur l’évolution de l’environnement, sur le devenir des pôles, sur l’avenir démographique de la planète, sur les solutions à envisager en matière de ressources énergétiques. La pensée géographique n’est pas en voie d’extinction et elle doit faire encore rêver. C’est ce feu qui animera la Société de Géographie pour encore longtemps.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...