Entre deux feux, Parlementarisme et lettres au Québec (1763-1936)
Éditeur
Éditions du Boréal
Date de publication
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Entre deux feux

Parlementarisme et lettres au Québec (1763-1936)

Éditions du Boréal

Offres

  • Aide EAN13 : 9782764646892
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    21.99
De la Conquête à l’élection du premier gouvernement de Maurice Duplessis en
1936, les hommes politiques du Québec – qu’ils aient été députés, ministres ou
premiers ministres – ont utilisé la littérature. Pendant deux siècles, ils se
sont présentés comme des gens de culture, souvent même comme des littérateurs.
C’est un peu comme si leur capital culturel, plus ou moins important selon les
cas, pouvait se transformer en capital politique. L’homme politique en poste
et ce qu’il a pu publier au même moment; ce qu’il a aussi pu dire, par la
suite, sur son expérience politique. Comment percevaient-ils la littérature?
Comment l’utilisaient-ils? Comment les hommes politiques ont-ils pu
stigmatiser l’inculture et la maladresse littéraires de l’adversaire pour
mieux l’attaquer politiquement? Jonathan Livernois s’intéresse à la
représentation de la littérature dans le champ politique québécois, à la fois
comme objet de politiques gouvernementales, armes discursives, capital
culturel et vecteur de fictions politiques. Il a découvert des traces de
littérature dans des documents où on ne s’attendait pas à en trouver,
notamment dans les monographies et rapports gouvernementaux, ce qui saura
étonner le lecteur d’aujourd’hui. L’auteur montre qu’au début du XXe siècle
l’image de l’homme de lettres/homme d’État s’est délitée tandis que les
politiciens se sont professionnalisés, ce qui n’a pas empêché la littérature,
ou ses grands récits, de demeurer une arme politique subrepticement
redoutable. Des élections de 1792 au _Petit catéchisme des électeurs_ de 1935,
en passant par les identités plurielles de Pierre-Joseph-Olivier Chauveau, les
prétentions littéraires d’Honoré Mercier et le populisme de Camillien Houde,
ce livre renouvelle la compréhension que nous avons de l’histoire
intellectuelle, politique et littéraire du Québec.
S'identifier pour envoyer des commentaires.