La Nouvelle Ère, Les Néo-Gaïens, Tome 4 (romance dystopie - post-apo)
Éditeur
Éditions Laska
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

La Nouvelle Ère

Les Néo-Gaïens, Tome 4 (romance dystopie - post-apo)

Éditions Laska

Offres

  • Aide EAN13 : 9782924624609
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    5.99
La fin de la guerre approche. Quelle qu’en soit l’issue, la rébellion va jouer
le tout pour le tout !

D’un côté, Léa part avec son frère pour le nord de l'Europe aux côtés du
mystérieux Cassius. Leur but : éliminer tous les membres du Haut Conseil de
l’Ordre. Léa saura t-elle comprendre et accepter l’homme qui l’accompagne
depuis sa plus tendre enfance dans ses songes prophétiques ?

De l’autre, il y a Matt, qui part en Italie avec Marco et les autres pour
détruire l’infâme projet Toci. Matt est amoureux de son meilleur ami depuis
toujours et, bien que Marco le nie... il sent qu’il se passe quelque chose
entre eux. Il est tiraillé entre son désir de le pousser dans ses
retranchements et celui de le quitter une bonne fois pour toutes dès que la
guerre sera terminée. Enfin, s’ils en ressortent vivants... ce qui n’est pas
gagné !

**Ceci est une réédition. L’histoire n'a pas été changée, mais le texte a fait
l’objet d’une nouvelle correction.**

**Extrait**

J’entre dans ma chambre avec un sentiment qui m’est peu commun : de la colère.
Cassius est comme une épine dans mon pied. Impossible de m’en dépêtrer. En
même temps, je ne supporte pas le fait qu’il ne m’apprécie pas. Je l’invective
de mille qualificatifs peu glorieux alors que je me débarrasse de mes
fringues, déchirant au passage une couture de mon haut.

Je ne suis plus vêtue que de ma petite culotte quand je me sens partir. Je
n’ai que le temps de m’étendre sur le lit avant que mon esprit ne s’égare dans
les limbes de mon subconscient.

Je suis perdue dans une forêt. Je cours sans oser me retourner, car je sais
que l’ennemi est juste derrière, prêt à m’arracher la vie avec un plaisir
sadique. Je suis seule, j’ai peur, j’ai froid et je suis blessée. Rien de bien
grave, mais ça pourrait signer mon arrêt de mort dans de pareilles conditions.

C’est à cet instant que je le sens... mon loup. Il apparaît et me sauve d’une
triste fin en me tirant vers un abri. Il a du mal à me communiquer sa chaleur,
car mes vêtements sont trempés. Alors, il me déshabille et se couche à mes
côtés. Il est doux. Il est chaud. Il est vivant. Mes dents se mettent à
claquer et cela résonne dans toute ma tête comme des coups de marteau. Ma
vision se brouille et je commence à manquer d’air.

Cela ne ressemble à rien d’habituel. Je ne me sens pas bien. Cette transe ne
me plaît pas. Je dois me réveiller... Seulement, je n’y parviens pas. Un
élément m’en empêche. Je crie et hurle encore plus fort dans l’espoir fou que
cela puisse changer la donne. Le loup à côté de moi, mon protecteur le plus
fidèle, s’éloigne et m’abandonne lui aussi à mon sort.

Du moins, c’est ce que je crois avant de le voir revenir sous sa forme
humaine. Il est habillé comme dans la réalité, avec son treillis et ses
rangers noirs. Il n’a plus son haut. Et une chose est sûre : la vision de ses
pectoraux et de ses abdominaux a le mérite de m’ancrer sur ses paroles :

« Léa. Réveille-toi. »

J’essaye, mais la douleur dans ma tête m’empêche de me concentrer sur le
reste, le plus important... à savoir ma survie. Je vais me perdre à jamais
dans les limbes ! Cette pensée ne me fait pas aussi peur qu’elle le devrait,
surtout avec un tel spécimen à mes côtés. Une seule idée m’obsède. Et si je
dois mourir, autant tenter ma chance :

« Embrasse-moi. »

**L** **’** **auteure**

Florence Gérard vit dans le sud de la France avec son précieux mari et ses
deux adorables enfants.

Ex-jeune fille à l’imagination débordante, elle peut enfin l’exprimer de
manière satisfaisante. Auteure d’une dizaine d’œuvres à ce jour, elle adore
explorer différents thèmes : bit lit, dystopie, dark romance, homo-romance...
Elle aime la fantaisie, les héroïnes qui peuvent vous énerver et les fins
heureuses. C’est ce que vous trouverez en lisant ses livres... et bien plus
encore!

À vos marques, prêt, lisez!
S'identifier pour envoyer des commentaires.