Musées & Recherche : le souci du public
Éditeur
MuséOcim
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Musées & Recherche : le souci du public

MuséOcim

Offres

  • Aide EAN13 : 9782493446107
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    9.99

Autre version disponible

Musées & Recherche est une rencontre qui réunit chaque année depuis 2010 des
chercheurs impliqués (en sciences humaines et sociales) et des praticiens ré
exifs (musées, centres de sciences, structures patrimoniales). En 2018, le
thème proposé pour la journée est celui des publics. Il peut sembler banal
tant il a été mobilisé, que ce soit dans recherche, l’action culturelle et
politique, les pratiques de médiation, la communication, avec à chaque fois
des visions différentes de ce que le phénomène du public recouvre.
Ces visions peuvent se rapprocher ou diverger fortement : considérer le public
comme cible n’est pas du tout la même chose que le considérer com me condition
particulière dont chacun peut faire l’expérience. De même, la mesure de la
fréquentation n’est pas la même chose que l’attention à des pratiques
(sociabilité, connaissance ou reconnaissance) et des rapports ou sentiments
psychosociaux (con ance, dé ance, déférence). Ces états et ces savoirs sont
riches et pourtant souvent masqués sous les indicateurs et données collectées
auprès de personnes constituées à leur insu en « public » d’une offre ou d’une
politique.
Alors comment les publics nous apparaissent-ils aujourd’hui depuis les points
de vue qui sont les nôtres ? Y compris celui de membres du public ? Quelles
sont les questions qui sous-tendent les travaux récents menés par des
chercheurs et des professionnels dans les institutions culturelles des
publics, de leurs réceptions des expositions, des expériences ?
Nous n’en
avons jamais ni avec l’exigence de constamment rediscuter de ce phénomène et
de cette condition. Surtout dans un contexte d’hybridation continue des
institutions et des médias, d’intégration des musées à des processus
d’industrialisation, mais aussi de diffusion des théories du soin, du care, de
l’attention à autrui, et de reconnaissance du caractère fondamental de la
confiance dans les rapports institutionnels.
S'identifier pour envoyer des commentaires.