L’écaille et le banc, Ressources de la mer Méditerranée moderne. XVIe-XVIIIe siècle
Éditeur
Presses Universitaires de Provence
Date de publication
Collection
Le temps de l’histoire
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

L’écaille et le banc

Ressources de la mer Méditerranée moderne. XVIe-XVIIIe siècle

Presses Universitaires de Provence

Le temps de l’histoire

Offres

  • Aide EAN13 : 9791036577321
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    9.99

Autre version disponible

Toujours présentes dans les cales des navires qui sillonnent la Méditerranée à
l’époque moderne, les ressources de la mer constituent l’un des piliers du
commerce maritime, mais aussi l’une des bases essentielles de l’alimentation
des sociétés littorales anciennes. Les conditions d’exploitation de ces
richesses naturelles, poissons et coquillages, soie de mer, nacre, éponges ou
peaux de chagrin, ont été profondément modifiées entre le XVe et le XVIIIe
siècle. Les innovations radicales qui se produisent au sein les techniques de
pêche dès la fin du Moyen Âge permettent une augmentation importante des
tonnages réalisés. Les surplus de production induisent l’apparition d’une
activité de conditionnement soutenue par un groupe actif d’investisseurs
extérieurs au monde de la barque. Dès le XVIe siècle, des clivages sociaux
divisent les communautés de pêche tandis que se marginalisent les pratiques
collectives les plus anciennes. Essentielles pour les économies littorales,
les ressources de la mer pénètrent loin à l’intérieur des terres. Marchandise
de première nécessité, le poisson, à l’instar du blé, participe donc de
politiques édilitaires. Cet ouvrage propose une lecture multi scalaire,
conduite sur une longue durée, de la nature et de la fonction des richesses
extraites de la mer, mais aussi des sociétés maritimes qui mettent en œuvre
cette exploitation, du plongeur à nu du golfe de Gabès jusqu’au petit
consommateur d’une cité roussillonnaise du XVIIIe siècle.
S'identifier pour envoyer des commentaires.