Entre deux rives, Villes en Méditerranée au Moyen Âge et à l’époque moderne
Éditeur
Presses Universitaires de Provence
Date de publication
Collection
Le temps de l’histoire
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Entre deux rives

Villes en Méditerranée au Moyen Âge et à l’époque moderne

Presses Universitaires de Provence

Le temps de l’histoire

Offres

  • Aide EAN13 : 9791036577376
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    9.99

Autre version disponible

La Méditerranée des villes est déclinée dans une perspective braudélienne et
une approche sociologique. Villes comme nœuds de communication de routes
maritimes, depuis les villes portuaires du Nil et l’île-cité de Patmos
jusqu’aux brillantes capitales, Constantinople ou Damas, ou de moins illustres
comme Savone ou Smyrne qui eurent pourtant leur heure de gloire. D’autres
villes, comme Tlemcen et Bône, se caractérisent par une sédimentation
mémorielle, depuis l’Antiquité en passant par la medina médiévale jusqu’à
l’époque coloniale qui bouleversa leur configuration. Avec les villes de la
Méditerranée sont appréhendés leur histoire spécifique, l’ancrage du pouvoir
et l’extension de leur territoire. Telle la ville-port de Gênes marquée par
des emprises successives sur l’espace, mais aussi Grasse avec ses tours ou
encore les villes d’Italie centrale avec le palais des seigneurs et les domus
familiales. Marseille se situe dans la confrontation entre la commune et
l’autorité royale : elle se veut autonome, parfois indépendante et insoumise.
Rome passe d’une capitale à éclipse à une grande capitale où la
centralisation, la renovatio urbis et les migrations transforment la société
et le visage des quartiers périphériques. Apparaissent alors les communautés
urbaines, leur vivre ensemble et leur identité. C’est l’histoire en devenir
des communautés religieuses de Ciutat de Majorque. C’est le regard des nomades
du Maghreb sur les villes. Ce sont les espaces de sociabilité dans les villes
chypriotes. Enfin, la communauté politique peut s’écrire et perdurer, comme la
Chronique de Montpellier, jusqu’à ce que guerres de religion et guerre civile
brisent ce qui en faisait le ciment et la mémoire.
S'identifier pour envoyer des commentaires.