Les Chants de Nuying
EAN13
9782226472823
ISBN
978-2-226-47282-3
Éditeur
Albin Michel
Date de publication
Collection
ALBIN MICHEL IM (1)
Nombre de pages
480
Dimensions
20,6 x 14,2 x 3,2 cm
Poids
554 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

Autre version disponible

La planète Nuying, située à vingt-quatre années-lumière du Système solaire, possède de nombreux traits communs avec la Terre d'il y a trois milliards d'années. On y trouve de l'eau à l'état liquide. Son activité volcanique est importante. Ses fonds marins sont parcourus de failles et comportent quantités de sources hydrothermales. Elle possède une magnétosphère et une atmosphère dense, protectrice. Tout cela en fait une bonne candidate pour héberger la vie.

La sonde Mariner a transmis des enregistrements sonores de Nuying : des chants qui évoquent par analogie ceux des baleines.

Quand elle était enfant, Brume a entendu cet appel. Désormais adulte, spécialisée dans le domaine de la bioacoustique marine, elle s'apprête à participer à la plus grande aventure dans laquelle se soit jamais lancée l'Humanité : rejoindre Nuying au terme d'un voyage spatial de vingt-sept années.

Que va-t-elle découvrir là-bas ?

Une civilisation extraterrestre ou une remise en cause totale de ses certitudes ?



Avec Les Chants de Nuying, Émilie Querbalec signe un ambitieux roman de premier contact comme la science-fiction de langue française en a, de fait, proposé assez peu au cours de son histoire. Cette oeuvre ample, qui brasse tous les enjeux de demain, de l'écologie à la sauvegarde informatique de la conscience humaine, ne manque pas d'évoquer les utopies d'Ursula K. Le Guin et les vertigineuses visions spéculatives de Kim Stanley Robinson.

" Au final, que retenir de ce livre, sinon que pour moi c'est un coup de coeur ? Ce livre est un voyage. Un voyage vers une autre planète, vers une autre vie peut être, mais plus subtilement un voyage sur les traces des grandes questions existentielles de l'Homme. Mais un voyage mené avec douceur, dans une atmosphère particulière, avec un rythme très agréable et une histoire passionnante. " Vive la SFFF

" De ce point de vue, Les Chants de Nuying évoque la nouvelle Paradis perdu d'Ursula Le Guin. Émilie Querbalec imagine, en mêlant fiction et histoire réelle, le développement d'une culture et d'un culte dérivé du bouddhisme et les conséquences qu'un mysticisme dévoyé peut avoir sur ceux qui cède à son chant au fin fond de l'espace. " L'Epaule d'Orion
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Emilie Querbalec