Quanah Parker, chef comanche
EAN13
9791092116038
ISBN
979-10-92116-03-8
Éditeur
Editions du Rocher
Date de publication
Collection
Nuage Rouge
Nombre de pages
220
Dimensions
23 x 14 x 1 cm
Poids
314 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

Quanah Parker, fils de l’Américaine Cynthia Ann Parker dont la mère fut enlevée jadis par les Comanche, fit beaucoup parler de lui après victoires, défaites – notamment à Adobe Walls en 1874 où l’armée, les Rangers, les chasseurs de bisons et des éclaireurs indiens tonkawas coalisés firent reculer une troupe de guerre comanche de plus de cinq cents guerriers – et reddition finale en 1875. De cette date à la fin de sa vie, il joua, dans la réserve comme à l’extérieur, auprès des autres tribus, comme des autorités américaines civiles, militaires et politiques, un rôle central et influent. L’auteur s’appuie sur sa profonde connaissance des relations entre Indiens et Blancs, du mode de vie dans les réserves, de la politique indienne menée par le gouvernement et des conflits émaillant les relations entre les États du Texas et de l’Oklahoma. Quanah sut faire preuve de progressisme et matière d’économie et de politique en refusant toute compromission sur les aspects les plus fondamentaux de sa tribu. Intelligent et pragmatique Quanah Parker saura, après la guerre, faire preuve de progressisme dans des domaines qui s’avèrent dangereux pour sa tribu si on ne les maîtrise pas, ainsi de l’économie et de la politique. Il conserva néanmoins son statut de vrai Comanche en refusant toute compromission sur les aspects les plus fondamentaux de sa culture tribale. Il meurt chez lui d’un malaise cardiaque dans « sa maison » à Cache, près de Eagle Park, en Oklahoma le 23 février 1911.

William T. Hagan, disparu en 2011, auteur de nombreux livres d’histoire sur les Indiens d’Amérique du Nord, a enseigné dans plusieurs universités dont Suny à New-York et celle d’Oklahoma. Il a été distingué Vice-président de l’Académie universitaire de l’État de New York et Président de la Société américaine d’Ethno-Histoire et de la Western History Association dont il reçu un le Prix en 1989 pour sa contribution et ses nombreux travaux dans les domaines de l’Histoire de l’Ouest et de l’ethno-histoire indienne d’Amérique.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Olivier Delavault