Les mythes fondateurs du Parti Apriste Péruvien, Sociohistoire de la culture politique d'un parti latino-américain (1923-1980)
Éditeur
Éditions de l’IHEAL
Date de publication
Collection
Travaux et mémoires
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Les mythes fondateurs du Parti Apriste Péruvien

Sociohistoire de la culture politique d'un parti latino-américain (1923-1980)

Éditions de l’IHEAL

Travaux et mémoires

Offres

  • Aide EAN13 : 9782371540422
    • Fichier Mobipocket, avec Marquage en filigrane
    • Lecture en ligne, avec DRM
      Impression

      Impossible

    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    • Fichier PDF, avec Marquage en filigrane
    10.99
Le Parti Apriste Péruvien (PAP) est traditionnellement considéré comme la plus importante organisation politique au Pérou et comme l'un des plus anciens partis latino-américains. Son nom est associé à l'Alliance Populaire Révolutionnaire Américaine (APRA) dont il constitue une émanation depuis sa fondation en 1930. Son passé anti-impérialiste, son programme d'intégration latino-américaine ou le rayonnement de son chef historique, Victor Raúl Haya de la Torre, sont autant d'éléments qui lui confèrent une place de choix dans l'histoire du xxe siècle. Perçu comme une formation hiérarchisée et disciplinée, le PAP a fabriqué tout au long de son histoire une série de mythes fondateurs qui lui ont permis de faire face à de nombreux aléas (coups d'État, exils, répression, désengagements militants, décès de ses principales figures, rivalités internes). À partir des perspectives ouvertes par la sociohistoire du politique et par l'histoire des partis politiques comme entreprises culturelles, l'étude des origines du PAP (révolution mexicaine de 1910, réforme universitaire de 1919, trajectoire personnelle de Haya de la Torre, émergence de l'APRA, etc.) sert de révélateur à un processus complexe de construction militante. Les témoignages et les récits de ses principaux dirigeants, tout comme leurs correspondances dans le temps de l'exil, offrent de nombreuses sources pour l'analyse de la fabrication d'une politisation partisane destinée à la légitimation de l'aprisme au niveau national et international. L'étude des mythes politiques apristes permet alors de comprendre la diversité des répertoires mobilisés par le parti et les stratégies employées pour s'adapter continûment aux transformations successives du champ politique péruvien au xxe siècle.
S'identifier pour envoyer des commentaires.