La trilogie de béton (Crash!, L'île de béton, I.G.H.)
  •  
Éditeur
Gallimard
Date de publication
Collection
Folio
Langue
français
Langue d'origine
anglais
Fiches UNIMARC
UTF-8 / MARC-8

La trilogie de béton (Crash!, L'île de béton, I.G.H.)

De

Traduit par ,

Préface de

Gallimard

Folio

Indisponible

Autre version disponible

Dans Crash!, le narrateur développe une obsession sexuelle pour la tôle froissée, pour les accidents de voiture qui modifient, à coups de poignards de chrome, l'intimité du corps humain. Dans L'île de béton, une sortie de route isole le héros en contrebas d'une autoroute. Le voici moderne Robinson Crusoé sur un îlot surplombé d'un échangeur, là où personne ne s'arrête. Enfin, I.G.H. dépeint une nouvelle forme de guerre : dans une tour de quarante étages, la population se scinde en clans. Ses comportements violents deviennent dignes de notre préhistoire. La trilogie de béton rassemble trois chefs-d'œuvre de la littérature contemporaine. J. G. Ballard y invente une nouvelle forme de science-fiction. Il nous met en garde contre les nouveaux fétiches de nos sociétés technophiles aux couleurs criardes.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Robert Louit
Plus d'informations sur Xavier Mauméjean