Librairie coiffard

Un livre de martyrs américains
par (Libraire)
12 janvier 2021

Conseillé par Coralie

Le Dr Augustus Voorhees est le "médecin avorteur" du centre des femmes de Muskegee Falls dans l'Ohio. Passioné par son métier, il se consacre pleinement à son activité, aide les femmes qui ont en besoin, parfois au détriment de sa famille.
Le 2 novembre 1999, Luther Dunphy, un homme profondément croyant va tuer le médecin. Fervent activiste depuis quelques temps des églises qui pénalisent l'avortement et le droit des femmes à disposer de leurs corps, il se donne pour mission d'assassiner cet homme, qui apparait sur la liste épouvantable des médecins à abattre.
Après avoir tiré sur Augustus Vorrhees, il tue aussi l'homme qui l'accompagne chaque matin pour le protéger. Juste après, il se rend, sans se défendre.
Au fil de ses différents procès, il ne se défendra pas, annonçant que Dieu seul peut le sauver et qu'il lui fait entièrement confiance.

Au-delà de toutes ces croyances et des différences entre les deux hommes, Joyce Carol Oates nous donne à suivre leurs deux filles : Naomi Voorhees et Dawn Dunphy, obsédées par l'histoire de leurs pères respectifs. Au fil des 900 pages de ce roman, les deux jeunes filles vont grandir, sombrer, apprendre à vivre avec le manque et la tragédie, résister et se battre, chacune à leur manière.
Cette histoire qui ne leur appartient pas les a construites, forgées, fragilisées et rendues plus sensibles au monde qui les entoure.
Joyce Carol Oates nous raconte, sans prendre parti, l'histoire contemporaine du peuple américain, entre tradition et modernité, entre colère, solitude et apaisement.

Le choeur des femmes

Winckler, Martin

Gallimard

10,90
par (Libraire)
12 janvier 2021

Conseillé par Coralie

Jean Atwood va bientôt terminer son internat de médecine. Elle rêve d'un poste en unité de chirurgie gynécologique. Au lieu de cela, elle se retrouve aux côtés d'un médecin qui semble être un hippie sur le déclin. Sa secrétaire lui paraît beaucoup trop proche de lui et ses nombreuses patientes n'en finissent pas de se plaindre de leurs corps et de leurs problèmes. Peu à peu, Jean va prendre conscience qu'elle est peut-être à sa place dans ce lieu d'ouverture et d'échanges, et qu'elle-même est peut-être un peu trop autocentrée. "Le Chœur des femmes" est le roman à offrir sans réfléchir. Il conviendra à tous : humain, intense, tendre et réaliste, il place les problématiques obstétricales et gynécologiques dans nos quotidiens, il rend accessible l'information et la réalité du terrain. Cette belle édition Folio est l'occasion de mettre entre toutes les mains un roman essentiel qui fait la part belle aux femmes mais aussi à leurs différences et à la force de la parole.

Jizo

Glénat Manga

10,75
par (Libraire)
12 janvier 2021

Conseillé par Coralie

Jizo est un véritable conte japonais. Dans le folklore traditionnel, les Jizo sont de petites statuettes dédiées à la protection des enfants. Mr Tan et Mato s'attachent à rendre accessibles ces histoires, en racontant le destin d'Aki, petit garçon découvert au début de l'histoire, errant dans un jardin public. Il voit les autres enfants jouer au ballon, mais ceux-ci n'entendent pas Aki et ne jouent pas avec lui. Le garçon se sent vite seul et perdu dans cette ville qui lui paraît immense. Seul Jizo, un petit garçon sortant de nulle part, peut parler et aider Aki. Il semble connaître cet endroit par cœur et les moindres recoins pour s'y reposer. Est-il un enfant des rues ? Pourquoi tient-il tant à le protéger et à l'emmener avec lui ? Jizo est un manga d'une grande sensibilité qui révèle, une nouvelle fois, le talent d'Antoine Dole (alias Mr Tan) et plonge le lecteur dans un destin d'une intensité folle. Il y a parfois des mots qui rassurent, des croyances qui touchent. Cette histoire en fait partie.

LES NUITS ROUGES

Sébastien Raizer

Gallimard

18,00
par (Libraire)
12 janvier 2021

Conseillé par Coralie

Nord-Est de la France. Keller débarque dans son nouveau commissariat. Il avait demandé une mutation dans le Sud-Ouest : c'est on ne peut plus raté ! Il va devoir très vite prendre ses marques lorsqu'un corps est mis au jour lors de l'arasement du crassier : un corps momifié, enfoui là depuis 1979, année de violence et de révolte de la filière sidérurgique. C'est celui d'un père de famille disparu depuis quarante ans, père de jumeaux de 9 ans au moment où il s'est volatilisé. Sur le moment, on a supposé que son départ avec été motivé par une femme plus jeune mais aujourd'hui, tout est remis en cause alors même que les deux frères n'ont plus rien en commun : l'un est un camé paumé et l'autre travaille dans une banque au Luxembourg. L'enquête s'annonce corsée. Surtout, quand au même moment, un dealer local se fait tuer au pistolet-arbalète." Les Nuits rouges" est un roman sombre et violent. Sébastien Raizer explore les tensions sociales, la misère et le poids de la mémoire qui hante les victimes.

Les Ratés de l'aventure
par (Libraire)
12 janvier 2021

Conseillé par Coralie

Marchialy réédite cette année ce texte paru en 1938 et épuisé depuis bien longtemps. Titaÿna était une des seules femmes grand reporter pendant les Années Folles. Ici, elle déroule son quotidien en Océanie dans l'entre-deux-guerres.

La vie de Titaÿna n'est pas un long fleuve tranquille. Elle est à la fois indisciplinée et mondaine, féministe et partie prenante de la Collaboration pendant la Seconde Guerre mondiale. Tout au long de sa vie, elle rêve de grands départs. "Les Ratés de l'aventure" est le grand récit de son voyage dans les îles du Pacifique. Épuisée par sa vie en Europe, fanée avant l'heure, cette femme qui n'a rien à perdre, décide de tout quitter pour visiter ces îles dont on lui a tant vanté les mérites. En effet, les colons des années 1920 s'en donnent à cœur joie et décrivent ces lieux comme des petits paradis terrestres, lieux de tous les possibles. Cependant Titaÿna va très vite déchanter. Cet endroit ne sera pas, pour elle, un lieu propice à la contemplation et à l'ébahissement. Elle sera bien sûr bien obligée, parfois, d'admettre la beauté des lieux qu'elle découvre. Mais ce voyage se résume plutôt à la photographie d'un monde qui se meurt. Ce récit, à rebours de ce que l'on imagine, donne à voir la désillusion, la réalité du terrain et les habitudes des natifs, mises à mal par les colons, arrivés en sauveurs de l'humanité et de la déchéance. Au fil de son chemin, Titaÿna, qui a seulement 23 ans au moment de ce voyage, va croiser des Européens sans le sou, ayant rêvé de faire fortune à l'autre bout de la Terre, mais aussi des natifs de ces îles qui ne se retrouvent plus dans ce que devient leur quotidien. Elle sera aussi un temps navigatrice. Marchialy édite ici un bel ouvrage avec des illustrations de Guillaume Guilpart qui mettent en valeur le texte de Titaÿna. À une période où nous sommes nombreux à rêver de lointain, Titaÿna montre l'ailleurs, l'insolite et le déclin des civilisations, lorsque les usurpateurs apparaissent et se posent en prophète pour mieux asseoir leur domination.