Priscillia B.

La légèreté
par (Libraire)
8 mai 2016

Après avoir échappée aux attentats de Charlie Hebdo, Catherine Meurisse nous raconte son année et sa tentative désespérée de refaire surface. Nourrie par la peur de perdre sa sensibilité artistique, choquée de voir sa mémoire disparaître, elle choisit de rompre le silence en partant pour Cabourg puis Rome, se confrontant à toutes sortes de figures artistiques telles que Proust, Stendhal, Nietzsche. C'est à travers un dessin doux et léger qu'elle nous raconte sa détresse, son besoin de vivre à nouveau. Une quête de survie qui sera finalement « récompensée » puisqu'elle retrouvera dans l'art ce qu'elle avait perdu...
Une succession d'images fortes et poignantes, qui vous tirerons des larmes... A lire absolument.

Americanah
par (Libraire)
8 mai 2016

C'est un formidable portrait de l'Amérique et de sa population noire africaine que dépeint Chimamanda Ngozi Adichie dans ce nouveau roman. Elle y évoque les difficultés d'immersion dans une Amérique où le racisme subsiste, caché entre les pages des magazines de mode et où le style de vie laisse peu de place à la différence... Elle révèle la perte pour le Nigéria de ces jeunes diplômés et se concentre tout particulièrement sur le cas d'Ifimelu, jeune femme Nigérienne, arrivée aux Etats-Unis afin de poursuivre ses études et qui va peu à peu découvrir la face cachée de cette vaste terre. A travers un blog qu'elle décide de créer sur place, elle va partager son expérience et observer, avec beaucoup de finesse et d'humour les différences entre les peuples et les écarts de mentalité entre Africains et Afro-américains. Un roman passionnant, captivant et intelligent. Véritable critique sociale, à la fois drôle et sage. A lire sans détour !

Dans son propre rôle
par (Libraire)
8 mai 2016

Dans son nouveau roman, Fanny Chiarello donne la parole à deux âmes blessées par la guerre et offre, par là-même, un joli récit sur la redéfinition de soi... Elle se penche sur le destin de deux femmes unies par la douleur et par une même passion, l'opéra. L'une est veuve, l'autre muette. Toutes deux ont perdu une partie d'elle-même et vivent en décalage par rapport à leur milieu en raison de leur détresse absolue. Sans cesse dans l'obligation de jouer un rôle qu'il ne leur convient pas, soumises à l'ordonnance de leurs puissants, elles vont sans cesse chercher à se redéfinir afin de trouver leur propre rôle dans cette vie d'après guerre. C'est pourquoi, leur rencontre semble indéniable mais aura-t-elle les conséquences attendues ?

Charlotte
par (Libraire)
8 mai 2016

Foenkinos retrace dans son nouveau roman le destin tragique d'une artiste peintre juive pendant la seconde guerre mondiale, un sujet en soi qui n'a rien de surprenant mais l'auteur en fait un récit étonnant grâce à sa forme en prose. En donnant un rythme saccadé à son histoire, il intensifie les émotions du lecteur et lui offre la possibilité de reprendre son souffle à chaque fin de phrase. Cette audace aurait pu le déprécier mais au contraire, elle lui vaut un récit plein d'élégance et de délicatesse. Ajoutons à cela, un brillant hommage à Charlotte Salomon, si injustement méconnue et que le lecteur voudra indubitablement découvrir un peu plus...

Sens dessus dessous
par (Libraire)
1 mai 2016

La normalité est-elle une fin en soi ?
C'est là la question que semble poser Milena Agus dans son nouveau roman « Sens dessus dessous » à travers le portrait de plusieurs personnages tous en quête du bonheur et persuadés de le trouver dans une vie dite « respectable », conforme aux mœurs. En plein cœur de la Sardaigne, dans sa belle capitale, plusieurs destins se croisent et cohabitent. Au sein d'un même immeuble, théâtre de toutes les rencontres, disputes et autres éléments qui font une vie, ils vont s'interroger sur le sens de celle-ci, chercher à comprendre ce qu'est le bonheur et pour certains, le trouver, enfin. Derrière des figures banales, tous cachent des secrets et se révèlent bien vite anticonformistes.
Véritable fabrique de l'âme humaine, cet immeuble est le cœur du roman et vous ouvre ses portes afin que vous puissiez vous aussi constater que savoir profiter de la vie, eh bien « c'est simple comme bonjour » !